Stop ! Hibari-kun, le manga qui percute les questions sur l’identités des genres

Lors de son passage à Angoulême, Hisashi Eguchi et son traducteur français Aurélien Estager remporte le prix de la meilleure traduction pour le manga Stop ! Hibari-kun.

couverture de Stop ! Hibari-kun – Le Lézard Noir

Ce manga, publié en 1981 revient sur le devant de la scène. Plus d’actualité que jamais. On rencontre Hibari, fille du chef d’un clan de Yakuzas. Fille, au grand damne de son père, puisqu’en fait, Hibari est le seul héritier né garçon de sa fratrie. Stop ! Hibari-kun raconte la rencontre en Hibari et Kosaku, jeune homme qui emménage chez eux et qui dès le premier regard, tombe sous le charme d’Hibari.

Tout en humour burlesque, Hisashi Eguchi nous dévoile une confrontation entre transgenre incompris et famille têtue comme une mule. Mais l’humour justement, permet de poser d’importantes questions, sans entrer dans le drame. Jusqu’où cependant, peut-on dédramatiser ? Est-ce qu’aujourd’hui, nous pouvons rire de la même façon qu’en 1980 de ces questions ?

Pour comprendre un peu mieux l’auteur et son oeuvre, nous irons découvrir aussi ses débuts et ses inspirations.

Stop ! Hibari-kun, de Hisashi Eguchi est publié en France aux Editions Le Lézard Noir.