Les Utopiales, ou le Tardis populaire

Utopiales 2019, affiche par Mathieu Bablet
Affiche 2019 par Mathieu Bablet

Le Festival Les Utopiales investit tous les ans, depuis l’an 2000, le Palais des Congrès à Nantes, ville de Jules Verne. A l’origine, chef-lieu de la Science-Fiction, les Utopiales, depuis 2012, s’empare du débat scientifique. Comment la Science-Fiction qui s’empare de la Science et la Science qui nourrit la Science-Fiction questionnent notre monde. Et surtout, questionnent le monde que nous voulons voir venir ?

Comment la culture traverse les questions de transidentité et vice-versa. Rencontre avec Angélique.

De plus en plus, la culture pop s’empare des questions de transidentité. A l’image des productions Netflix, avec Sense8 (les sœurs Wachowsky, JM Stracynsky), dans la bande-dessinée avec Le patron est une copine (Nagabe). J’en passe.

Que ce soit au nom d’un « quota » social dans les productions cinématographiques ou des auteurs qui parlent de thématiques qui leur tiennent à cœur, la culture LGBT+ se montre et dévoile peu à peu ses couleurs.

Vous parler du manga Stop ! Hibari-kun, dans le podcast précédent, est l’occasion de discuter de la culture LGBT+ et de la transidentité. Je suis allée à la rencontre d’Angélique, étudiante en transition, qui a bien voulu me parler de son expérience.

Ce podcast n’a pas vocation à édicter une conduite, ni parler au nom de tous. Simplement de comprendre, d’appréhender, de se questionner et de toucher du doigt quelques réponses. Angélique nous parle bien de sa propre expérience, individuelle.

Si vous souhaitez partager la vôtre, commentez, partagez.

A bientôt, et bonne écoute !