Les Utopiales, ou le Tardis populaire

Utopiales 2019, affiche par Mathieu Bablet
Affiche 2019 par Mathieu Bablet

Le Festival Les Utopiales investit tous les ans, depuis l’an 2000, le Palais des Congrès à Nantes, ville de Jules Verne. A l’origine, chef-lieu de la Science-Fiction, les Utopiales, depuis 2012, s’empare du débat scientifique. Comment la Science-Fiction qui s’empare de la Science et la Science qui nourrit la Science-Fiction questionnent notre monde. Et surtout, questionnent le monde que nous voulons voir venir ?

Comment la culture traverse les questions de transidentité et vice-versa. Rencontre avec Angélique.

De plus en plus, la culture pop s’empare des questions de transidentité. A l’image des productions Netflix, avec Sense8 (les sœurs Wachowsky, JM Stracynsky), dans la bande-dessinée avec Le patron est une copine (Nagabe). J’en passe.

Que ce soit au nom d’un « quota » social dans les productions cinématographiques ou des auteurs qui parlent de thématiques qui leur tiennent à cœur, la culture LGBT+ se montre et dévoile peu à peu ses couleurs.

Vous parler du manga Stop ! Hibari-kun, dans le podcast précédent, est l’occasion de discuter de la culture LGBT+ et de la transidentité. Je suis allée à la rencontre d’Angélique, étudiante en transition, qui a bien voulu me parler de son expérience.

Ce podcast n’a pas vocation à édicter une conduite, ni parler au nom de tous. Simplement de comprendre, d’appréhender, de se questionner et de toucher du doigt quelques réponses. Angélique nous parle bien de sa propre expérience, individuelle.

Si vous souhaitez partager la vôtre, commentez, partagez.

A bientôt, et bonne écoute !

Stop ! Hibari-kun, le manga qui percute les questions sur l’identités des genres

Lors de son passage à Angoulême, Hisashi Eguchi et son traducteur français Aurélien Estager remporte le prix de la meilleure traduction pour le manga Stop ! Hibari-kun.

couverture de Stop ! Hibari-kun – Le Lézard Noir

Ce manga, publié en 1981 revient sur le devant de la scène. Plus d’actualité que jamais. On rencontre Hibari, fille du chef d’un clan de Yakuzas. Fille, au grand damne de son père, puisqu’en fait, Hibari est le seul héritier né garçon de sa fratrie. Stop ! Hibari-kun raconte la rencontre en Hibari et Kosaku, jeune homme qui emménage chez eux et qui dès le premier regard, tombe sous le charme d’Hibari.

Tout en humour burlesque, Hisashi Eguchi nous dévoile une confrontation entre transgenre incompris et famille têtue comme une mule. Mais l’humour justement, permet de poser d’importantes questions, sans entrer dans le drame. Jusqu’où cependant, peut-on dédramatiser ? Est-ce qu’aujourd’hui, nous pouvons rire de la même façon qu’en 1980 de ces questions ?

Pour comprendre un peu mieux l’auteur et son oeuvre, nous irons découvrir aussi ses débuts et ses inspirations.

Stop ! Hibari-kun, de Hisashi Eguchi est publié en France aux Editions Le Lézard Noir.

Chronique littéraire, option BD et manga : God Save Kolkata, Number 5, Les Errances d’Emanon et Versus Memory, des livres pour errer dans les mémoires

Qui ne s’est pas déjà perdu dans les rayonnages d’une librairie ? Ouvrant les volumes par curiosité et esquivant le temps qui passe pour mieux errer entre les pages des livres.

Ce deuxième podcast qui parle de bande dessinée nippone et française vous propose, aujourd’hui, une errance à travers les Histoires et à travers les mémoires.

Chronique également à retrouver dans X-Bulles, l’émission Bande-Dessinée de Radio Pulsar 95.9

Chronique littéraire, option manga : Given, Amer Béton, Octave et Dr.Stone, quand les genres se rencontres

Paul Auster, écrivain, aurait dit : « Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir des livres. » Élargissons cette citation à ceci : Il ne faut jamais sous-estimer le pouvoir des histoires.

Sur les étagères de la Malo podcast, les mangas font clignoter leurs styles éclectiques, à coup de syndrome de la méduse, d’amour, de musique et de chat de gouttière…

Chronique également à retrouver dans X-Bulles, l’émission Bande-Dessinée de Radio Pulsar 95.9

Weathering with you, quand l’humeur du ciel déborde de l’écran

Weathering with you de Makoto Shinkai
Weathering with you de Makoto Shinkai

Des rêves plein la tête et une insatiable envie de liberté, voilà ce qui animent les héros du dernier film de Makoto Shinkai. Les enfants du temps, de son titre français, nous embarque dans une tempête de pluie et d’émotions, jusqu’à ce que le soleil brille… ou que la tempête nous emporte tous.